Coccinelle et Clémentine

... et autres personnalités d'une schizophrénie naissante

01 juin 2009

"I'm getting a little too old for that whorey look"

3549667742_eeb77874c2_o
Getting a manicure while drying hair at Francois de Paris, a hairdresser on Eighth Street (@Library of Congress)

Quand j'étais à la fac et plus particulièrement pendant mon année de maîtrise en province, mes journées se composaient principalement de 2 heures de cours, suivi ou précédés (selon les jours) de : Motus, Les Zamours (mais pas en continu), La Petite maison dans la prairie, Le journal de la santé (oui à l'époque ça n'était pas un magazine), C'est mon choix, Cap des Pins, Des chiffres et des lettres, puis ensuite j'effectuais quelques tâches, qui pouvaient être, selon le cas, courses, cinéma, visionnage de film, écriture, glande, ou séance de maquillage, dont vernis à ongles.

Ma copine Sophie avait des ongles très longs, très résistants, et toujours vernis. Ses couleurs étaient toujours délirantes, ça pouvait aller du kaki au violet irisé en passant par le jaune, ce qui n'était, je l'avoue, pas du meilleurs goût. Du coup, moi qui avais un peu laissé tomber le vernis à ongles depuis la 1ère, je m'y étais remis. Je ne sais pas combien de flacons j'avais, d'ailleurs j'en ai gardé certains, même si aujourd'hui l'huile se sépare du reste et que c'est proprement inapplicable, poisseux et pâteux. Je pouvais passer des heures à appliquer une couleur, l'enlever, me shooter au dissolvant, empuantir mon studio, et réappliquer une autre couleur, voire plusieurs.

Malheureusement, je n'ai pas les ongles incassables, ou alors je suis spécialement maladroite, je ne sais pas, mais en général, au bout de 1 ou 2 jours, le vernis s'écaille, et au bout de 3, j'ai un ongle cassé. Ce qui me calme en général pour plusieurs mois, pendant lesquels je me satisfais très bien d'ongles courts et propres (ce qui d'ailleurs est parfois plus pratique et plus doux pour certaines choses, mais passons).

Il n'empêche que, aussi stupide que ce soit, avoir des ongles vernis, ça peut donner du peps. Tu es au boulot et tu as tes ongles vernis, c'est différent. Il y a un mélange d'enfance et de féminité, qui, je l'avoue, n'est pas sans me déplaire.
Seulement, mes vernis préférés sont du genre violet foncé, ou alors des teintes plus funs, mais dans tous les cas, rien qui ne convienne à mon poste actuel et à ma situation de "responsable".

Alors comme alternative il y a le vernis rouge. J'en ai un petit flacon que j'aime bien et c'est forcément assez sexy. Seulement voilà, le vernis rouge, à Paris, ben c'est l'apanage de toutes les putes à frange et ça c'est tout simplement impossible.

Du coup, samedi, alors que je venais de passer une après-midi absolument terrifiante niveau shopping (obligée d'aller boulevard Haussmann, j'en ai profité pour chercher deux ou trois trucs que je voulais, style une jupe 60's, et rien, nichts, nada, niente, du Printemps aux Galeries Lafayette en passant par H&M, Mango et Zara, rien), j'ai atterri en début de soirée chez Monoprix en bas de chez moi pour faire quelque ravitaillement, et là je me suis dit que faute de jupe, j'allais chercher un truc dont je rêve aussi depuis que je voue un culte à Marnie, et qui a été sérieusement ravivé depuis que je regarde Mad Men : un vernis à ongle rose, mais un rose spécial, un rose old-fashioned, comme elles avaient toutes à l'époque.
Et là, après avoir erré dans les présentoirs, j'ai trouvé un rose qui convenait presque. De retour chez moi, ça a été comme une sorte de révélation. Mon vernis !
Malheureusement, c'est un rose un poil trop "moderne", ce n'est pas encore "LA" teinte. Mais quand même. C'est à la fois coloré et doux, et s'il ne s'écaille pas dès demain - ce n'est pas gagné - il ne me manquera plus que ma jupe rêvée pour faire une parfaite petite poupée.

Ou autre.

vlcsnap_342940

Tapoté par coxetclem à 17:23 - 4 gentil(s) commentaire(s) - Permalien [#]

Commentaires

    Héhé sacrée Betty !
    C'est vrai que quand je mets du vernis je me sens plus féminine... et j'arrête pas de regarder mes mains !
    J'ai eu une période où j'en commandais plein au CCB mais depuis je les ai tous jetés ils étaient foutus, je ne pense que très rarement à en mettre, surtout qu'après voilà ça s'écaille, t'as l'impression que tu peux rien faire, moyen pratique donc.
    Maintenant je n'ai plus qu'un noir-rouge et un taupe irisé tout neuf et ça suffit (mon dieu quel long commentaire juste sur le vernis à ongles !!)

    Tapoté par Blythe, 02 juin 2009 à 01:58
  • C'est compliqué les vernis...
    J'ai pour ma part opté pour un rose pâle un peu transparent, qui "brille" un peu. C'est plutôt joli, et discret mais pas trop.

    Mais c'est difficile à choisir, vraiment.


    Et la chanson de Julie Delpy est hypnotisante et vraiment belle.

    Tapoté par Chip, 04 juin 2009 à 01:07
  • Bonjour ! J'adore ton site ! Je le visite régulièrement car je le trouve très bien fait. Viens voir le mien si ça te dis, et tu pourrais y trouver une recette ou 2 qui sait (J'espère qu'elles te plairont) ;P

    http://cuisine-de-sandra.blogspot.com/

    Tapoté par Sandra, 05 juin 2009 à 09:24
  • Moi aussi j'aime beaucoup ici... Quand est-ce que tu reviens?

    Tapoté par GrenouilleBoudin, 06 octobre 2009 à 09:50

Vous êtes arrivés là soit par hasard, soit par un vilain dérapage manuel, soit pour lire les commentaires existants, soit pour en écrire un vous-même. S'il s'agit de la dernière solution, ne prenez pas peur, et tapotez quelques mots, de vos doigts les plus doux, dans le gentil formulaire ci-dessous...