Coccinelle et Clémentine

... et autres personnalités d'une schizophrénie naissante

10 septembre 2008

9

Aujourd'hui je me suis levée plus tôt que d'habitude mais je ne suis pas allée travailler.
J'avais pris un jour de congé.
A la place, j'ai pris des trains, pour aller voir un studio dans une résidence dans la ville de ma future moitié de vie (relisez, si jamais).
J'y suis allé, j'ai vu, j'ai vaincu, et j'ai signé les papiers. Non pas que j'aie eu le coup de foudre pour ce 18 m² meublé avec autant de personnalité qu'un Pierre et Vacances, mais enfin, ça ira bien. Je crois.

La réalité comme d'habitude me heurte de plein fouet et je réalise, tous ces moments qu'il me faudra vivre seule, au moment où j'ai appris à tout partager, au moment où j'ai fait toutes ces promesses de vie à deux. C'est pour le moins paradoxal.

J'ai choisi une résidence étudiante pour avoir, au moins, une porte à laquelle frapper, des visages à croiser, en espérant que.

Je reste une petite fille terrifiée par l'inconnu et mon petit chat en peluche ne suffira pas à m'apaiser devant cette grande ville. Mais il le faudra bien. C'est une bien jolie ville d'ailleurs.

Et ce soir, je suis, encore une fois, bien fatiguée.
Je suis presque contente d'aller travailler demain. De profiter de ces moments de cette petite vie-cocon qui filent filent filent.

A la gare ce matin tôt une fille m'a demandé si j'attendais le train moi aussi. Je n'ai même pas pensé à me moquer et j'ai dit oui. Elle m'a demandé lequel et je lui ai dit. Puis elle m'a dit le sien, elle avait 3 heures à attendre, alors j'ai compati. Elle m'a répondu : "Oh, c'est pas grave, ça. Ça passe vite. Le temps". J'ai bien aimé la façon dont elle a précisé. "Le temps".

Tapoté par coxetclem à 22:17 - 2 gentil(s) commentaire(s) - Permalien [#]
Tag(s) vaguement en rapport :

Commentaires

  • Il y a une chose que j'ai appris cette année, c'est que bien souvent cet "inconnu" qui fait aussi peur ne l'ai bien souvent que parce qu'on le pense terrifiant et qu'en réalité, il est bien moins à craindre qu'on ne le pense. Tu sais comme dans les histoires où il y a un monstre et dés qu'on apprend à ne plus en avoir peur, il fini par disparaitre. C'est ça cet inconnu j'en suis sur.
    Tu verras, je suis sûr que tout se passera très bien!

    Tapoté par Mick Kelly, 12 septembre 2008 à 00:04
  • Je l'espère, je l'espère...

    Tapoté par Stella K, 12 septembre 2008 à 23:51

Vous êtes arrivés là soit par hasard, soit par un vilain dérapage manuel, soit pour lire les commentaires existants, soit pour en écrire un vous-même. S'il s'agit de la dernière solution, ne prenez pas peur, et tapotez quelques mots, de vos doigts les plus doux, dans le gentil formulaire ci-dessous...