Coccinelle et Clémentine

... et autres personnalités d'une schizophrénie naissante

17 juin 2008

33

C'est mardi matin, c'est le premier jour de la semaine, mais j'ai déjà du sable sous les yeux. Je pense à un matelas moelleux, je pense à un oreiller, je pense à une sieste dans l'herbe. Tout ce à quoi je n'aurai pas droit avant quelque temps.

Djène a fait un jeu avec les signets de retour. Elle les a classés par couleur et a attribué chaque couleur à un jour de la semaine. Elle me dit que quand je serai au prêt, il faudra que je respecte son classement.

Ce qui m'amuse plutôt, une semaine arc-en-ciel, mais je doute que tout le monde soit de mon avis.
Demi-Pointe est moins béate que d'habitude. Elle aussi, elle a reçu sa lettre recommandée. Je ne lui pose aucune question.

Il y a cette bimbo qui vient toujours avec sa grand-mère, une vieille femme fragile. Elle la conduit à son bras, comme une princesse, et elles marchent à tout petits pas. Alors qu'elle-même peut sûrement courir et bondir et faire mille choses plus intéressantes que de traîner mamie à la bibliothèque.

J'ai réussi à négocier 3 heures de samedi contre 3 heures de nocturne la semaine prochaine, pour l'ultime répétition. On ne peut pas dire que ce soit de gaieté de coeur, travailler de 9h30 à 22h ce n'est pas humain.

J'ai simplement hâte que les représentations soient terminées. Pouvoir rentrer chez moi avant 23h le soir. Faire autre chose de mes soirées.

Ce sable va mettre la journée à s'en aller.

Tapoté par coxetclem à 12:44 - 0 gentil(s) commentaire(s) - Permalien [#]
Tag(s) vaguement en rapport : ,

Commentaires

Vous êtes arrivés là soit par hasard, soit par un vilain dérapage manuel, soit pour lire les commentaires existants, soit pour en écrire un vous-même. S'il s'agit de la dernière solution, ne prenez pas peur, et tapotez quelques mots, de vos doigts les plus doux, dans le gentil formulaire ci-dessous...