Coccinelle et Clémentine

... et autres personnalités d'une schizophrénie naissante

21 avril 2008

Une robe à la vanille

Sur Witch Street, il n'y a pas que des petits restos et autres échoppes à faire mourir ses papilles et pupilles à la pause déjeuner. Il y a aussi de petites boutiques de fringues, de celles dont tu vas voir les vitrines en mangeant ta glace, sans jamais rentrer parce que tout ça est soit trop stylé soit de l'attrape-touriste à 15€. Mais à force de passer devant tous les jours, à raison de, parfois, 4 fois par jour, eh bien est arrivé ce qui devait arriver. Une robe m'a fait de l'œil, comme ça, de manière absolument éhontée, à me... [Lire la suite]
Posté par Stella K à 00:06 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

05 avril 2008

L'ultime compromission

J'ai commis l'irréparable, le pire, l'atroce. J'ai achetée une mug [et j'arrête tout de suite le débat sur "mug, féminin ou masculin", parce qu'on peut probablement dire les deux vu que c'est un mot anglais, et j'ai appris ce mot en disant "une mug" donc je n'y peux rien je dirai toujours "une mug"] J'ai achetée une mug donc, exclusivement réservée à mon lieu de travail.Et pour moi, c'est un peu le pire du pire que l'on puisse faire dans sa vie. Pour d'autres c'est se marier, vous me direz, donc après... [Lire la suite]
Posté par Stella K à 19:49 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,
04 avril 2008

pas de titre

Comme (un peu) prévu, la température augmente, le ciel s'élève et devient plus profond, et travailler Rue de la Sorcière devient une sorte de supplice. A deux ou trois mètres de moi, au-delà des portes automatiques qui s'ouvrent et se referment devant et derrière les lecteurs, des gens insouciants papotent et fument en terrasse. Au-dessus, un poste de radio et des fenêtres ouvertes laissent échapper des chansons populaires aux accents estivaux. Si je commence à penser à tous les marchands de glaces que je peux aller visiter en moins... [Lire la suite]
Posté par Stella K à 18:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
04 avril 2008

Notes

  Il y a les notes de mon père, graves, mélancoliques, du Schubert presque toujours ; il noie ses erreurs dans des pédales que je trouve peu élégantes, il chante parfois les noms des notes par-dessus. Je suis petite, je suis toute petite et j'habite sous le piano à queue, sur le tapis gris, le bois et les cordes, libérées des étouffoirs, résonnent tout entiers autour de moi, je me laisse entourer et envahir par ces sons puissants. Et parfois une phrase s'emporte, parfois je sens toute la profondeur d'une mélodie, qui m'emmène... [Lire la suite]
Posté par Stella K à 00:55 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

div id="rightbar">