Coccinelle et Clémentine

... et autres personnalités d'une schizophrénie naissante

06 mars 2008

Les voeux du jeudi

J'aimerais bien être capable d'écrire des choses jolies, ou alors tout du moins retrouver une sorte d'innocence bloguesque, comme quand je n'en avais rien à foutre de qui me lisait (parce qu'à part lui, y'avait pas grand-monde à vrai dire), quand je me sentais libre de dire un peu tout ce que je voulais, ou presque - et pour le presque, j'avais un blog caché où j'ai dû poster 3 messages mais ces 3 messages sont quelque chose de très fort à mes yeux. Même si l'un d'entre eux a provoqué un drame.

J'aimerais retrouver l'insouciance de ma vie d'étudiante. Rue de la Sorcière, je peux vous dire qu'ils sont drôlement insouciants, les étudiants, et ils ont bien raison, et je les envie. J'aimerais qu'un tas de choses anodines m'arrivent, et j'aimerais avoir le temps de les penser, puis de les écrire.

J'aimerais écrire de nouveau comme j'écrivais au tout début de ce blog. J'aimerais chasser les hontes, les ambitions, et les lecteurs aussi. L'envie que vous m'aimiez tous et l'envie de tous vous envoyer vous faire foutre si vous n'êtes pas contents. Que vous soyiez moins nombreux. Mais tout sauf parler dans le vide.

***

J'ai souvent cru que j'aimerais effacer le Sourd de ma vie, finalement non, ce n'est pas ça le problème, j'ai quasiment tout oublié de toutes façons ; le problème c'est ses souvenirs. Oh il ne doit plus en avoir beaucoup. Mais quand même. Les souvenirs de l'autre, tout ce sur quoi je n'ai aucune prise. Et aucun droit. Et ses souvenirs à elle aussi, elle doit en avoir, c'est obligé. Et j'aurai beau être mariée et tout ça, tous ses souvenirs avec lui lui appartiennent et pour toujours, je n'y ai aucune prise. Et aucun droit.

***

Le troisième jour elle obtint son caisson de tiroirs avec son prénom imprimé noir sur fond vert collé dessus. Ainsi qu'une paire de ciseaux neuve, un grattoir neuf, un bic bleu à pointe rétractable, et un cutter large.
Tout ça grâce à un repas à la cantine avec une grosse. [On n'a rien sans rien.]
C'est idiot et petit bourgeois, cette sensation d'aller mieux suite à l'illusion de la propriété privée.

grattoirbic

Mais le fait est.

Tapoté par coxetclem à 23:36 - 4 gentil(s) commentaire(s) - Permalien [#]
Tag(s) vaguement en rapport : ,

Commentaires

  • Fidèle d'entre les fidèles

    Et je suis toujours là... J'avais quelques messages de retard, vous fûtes fort prolixe ces derniers jours.
    Prend soin de toi !

    Tapoté par Josaudio, 07 mars 2008 à 00:24
  • Ben moi pour le moment je t'aime bien, mais si un jour le contraire arrive, pas de soucis tu pourras m'envoyer me faire voir
    ps: J'ai vu qu'il y avait du nouveau (dont Aimee Mann) sur Radio Stella.
    re-ps: et y'a du Arcade Fire!!!!!!!!!!!!

    Tapoté par Brett, 07 mars 2008 à 04:23
  • Je suis venu au départ pour S.kANE c'est vrai, mis je reste et continue à venir pour toi.. peut importe si un jour tu m'envoie me faire voir!
    enfin je crois ...
    bises en passant quand même

    Tapoté par Laetitia, 07 mars 2008 à 10:32
  • scotch une étiquette desus au cas où on te les fauche. Ca fait parano, mais si ta stabilité émotionnelle est à ce prix, ce serait con, non ?

    Tapoté par Mitsu, 13 mars 2008 à 11:15

Vous êtes arrivés là soit par hasard, soit par un vilain dérapage manuel, soit pour lire les commentaires existants, soit pour en écrire un vous-même. S'il s'agit de la dernière solution, ne prenez pas peur, et tapotez quelques mots, de vos doigts les plus doux, dans le gentil formulaire ci-dessous...