Coccinelle et Clémentine

... et autres personnalités d'une schizophrénie naissante

01 janvier 2006

Marrons glacés

- prendre un train très tôt, dormir, entendre des mots gentils, en dire aussi, apercevoir les collines de chez moi, les courbes, les paysages beaux comme mes plus beaux souvenirs, arriver sur le quai et respirer le froid
- retrouver une petite famille avec toujours ses choses qui agacent, ses prises de tête inutiles, ses avis contradictoires, et puis quand même au fond surtout de bons moments, l'impression que cela pourrait très bien être les derniers, penser à ceux qui sont partis
- regarder les trois Sissi, comme d'habitude, et rire, et connaître tous les dialogues par coeur, et se dire mon dieu qu'elle était belle
- être blonde, un peu plus
- avoir peur pour l'avenir
- prendre un train dans la neige, regarder les paysages glacés et beaux à en pleurer, être bloquée, ne pas savoir quand le train arrivera
- retrouver le métro avec ses odeurs et essayer de ne pas y penser
- trouver les rues sales et salées
- mal dormir et faire de mauvais rêves
- se réveiller bien trop tard pour quelqu'un qui organise un réveillon chez soi
- ne pas trouver de belle robe blanche pour se costumer en Ann Darrow, aller dans des endroits comme Pimkie ou Jennyfer pour se rabattre sur Regina George, et en sourire
- ne pas se dire, pour une fois, que tout sera raté et que rien ne sera bon, faire confiance, se détendre, et passer probablement un des plus chouettes réveillons, parler avec des gens beaux et intelligents, danser comme une cruche sans en avoir (trop) honte
- se réveiller à 11 heures après 4 heures de sommeil et ne plus réussir à s'endormir
- écouter ces putains de chansons de Dorothée et se dire qu'à 7 ans j'étais probablement déjà dépressive à force d'écouter ces conneries
- ne plus avoir envie d'écrire ici, plus rien du tout
- s'empêcher de penser aux mois qui vont suivre, à leur tonne de boulot, aux concours, et réfréner cette envie qui grandit, qui me ronge, et qui va finir par me bouffer. Se dire que la seule résolution qu'on a envie de prendre - remonter sur une scène dans l'année - est impossible à tenir et, du coup, n'en prendre aucune.

Tapoté par coxetclem à 19:23 - 0 gentil(s) commentaire(s) - Permalien [#]
Tag(s) vaguement en rapport : ,

Commentaires

Vous êtes arrivés là soit par hasard, soit par un vilain dérapage manuel, soit pour lire les commentaires existants, soit pour en écrire un vous-même. S'il s'agit de la dernière solution, ne prenez pas peur, et tapotez quelques mots, de vos doigts les plus doux, dans le gentil formulaire ci-dessous...